vendredi 9 juin 2017

Le Petit Répertoire des légendes rationnelles, Ugo Bellagamba

Résumé :

Les quinze nouvelles au sommaire de ce Petit Répertoire des légendes rationnelles sont le reflet de vingt années d'écriture et mettent pour la première fois à l'honneur le talent d'Ugo Bellagamba sur la forme courte.
Une Alice qui ne trouve pas son Pays des merveilles, un vol inaugural sur Mars à l'issue inattendue, un colloque de livres décidant du sort de l'humanité, une nouvelle rencontre entre Messire Gauvain et le Chevalier Vert... Les textes d'Ugo Bellagamba flirtent avec les genres et n'hésitent pas à convoquer les figures de Rudyard Kipling, Jules Verne, René Barjavel ou encore André Brahic pour mieux leur rendre hommage. Contient "Journal d'un poliorcète repenti", prix Rosny aîné 2012.
Illustrations intérieures de Yann Foucaud.


Avis :

Ce recueil compile quinze nouvelles, presque toutes déjà éditées auparavant, d’Ugo Bellagamba. Écrites sur une période qui s’étale sur une vingtaine d’années, elles lorgnent toutes du côté de la science-fiction et chacune est accompagnée d’une explication de l’auteur sur son contexte (un hommage, un souvenir…), permettant ainsi au lecteur de mieux la comprendre et de mettre les choses en perspective.

Ugo Bellagamba est un auteur de talent, aux textes exigeants qui, s’ils ne plairont pas forcément tous, ni à tout le monde, ont tous un univers propre où souvent des clins d’oeil y sont glissés. En ce qui me concerne, si stylistiquement la qualité est constante, mon ressenti pour chaque texte a été assez disparate. Certaines nouvelles m’ont plu, je suis passée complétement à côté d’autres, c’est intéressant de voir comment un même auteur réussit à produire des textes si variés et différents. Par exemple, j’ai beaucoup apprécié Ecrire l’humain, dans lequel les livres se réunissent en colloque pour décider de l’avenir de l’homme. L’Icare hermétique m’a mise mal à l’aise et m’a fascinée en même temps, cette idée de transformation et de réclusion sur Mercure est un texte fort qui ne laissera personne indifférent. En revanche, Journal d'un poliorcète repenti, pourtant primé, m’a étrangement laissée de marbre…

Vous l’aurez compris, cet ouvrage est surprenant et déroutant à la fois, je vous invite à tenter l’expérience afin de découvrir la plume et l’univers d’Ugo Bellagamba.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire